Ronquières ou "Royaux"

Origine : Belgique ; région de Ronquières dans la province du Hainaut. Race issue des dindons rustiques du pays avec des couleurs délavées typiques. Apparaît dans les Pays Bas méridionaux au XVIème siècle. Il a donc figuré parmi les toutes premières importations de dindons d’Amérique centrale vers l’Espagne. Race élevée dans la région de Ronquières depuis le XVIIème siècle.

 

Présentation générale : Dindon rustique. La dinde est bonne pondeuse, couve bien et se montre bonne mère. Chair fine. Taille à la limite entre moyenne et petite, pas trop haut sur pattes. Tarses blancs et tête plutôt bleue sont typiques de la race.

 

Caractéristiques du dindon :

Corps : assez large et bien arrondi à l’avant, se rétrécissant progressivement vers l’arrière. Port à peine redressé.

Dos : assez large, arrondi, descendant légèrement vers la queue. Selle assez arrondie.

Poitrine : assez bien développée, pleine et bien arrondie.

Abdomen : peu développé.

Tête : assez petite, nue à l’exception de quelques vibrisses. Partie supérieure du crâne parsemée de quelques verrues. Peau aussi bleue que possible chez le dindon en parade, les verrues sont rouges ou blanches. Appendice nasal bien développé, garni de quelques vibrisses, dressé en forme de cône au repos et qui s’allonge jusqu’aux verrues du cou, chez le dindon excité. Fanon mandibulaire bien développé, atteignant les verrues du cou, rouge chez le dindon en parade.

Bec : corne clair, bleuâtre à la base (jamais noir). Pas trop long, fort.

Yeux : iris brun foncé.

Cou : assez long, partie supérieure nue, pourvue de caroncules de teinte bleuâtre. A l’avant près de plumes du cou apparaissent 3 grandes verrues rouges.

Pinceau : noir,  souvent caché chez les jeunes sujets.

Ailes : bien serrées au corps, recouvrant le dos au repos. Les extrémités souvent portées en dessous de l’implantation de la queue. Portées ouvertes et basses quand l’animal parade.

Queue : assez longue, bien fermée au repos, portée dans l’axe du dos. Portée relevée pour former la roue quand l’animal parade.

Cuisses : fortes, bien développées, saillantes chez les jeunes sujets, peu visibles chez les adultes.

Tarses : blancs, blanc rosé toléré. Assez longs, forts, ergots bien développés chez les adultes.

Plumage : serré

 

Caractéristiques de la dinde :

Mêmes caractéristiques que le dindon en tenant compte des différences sexuelles. Beaucoup plus petite que le dindon. Tête légèrement emplumée chez la jeune dinde, peau bleue, rares verrues rouges ou blanches, appendice nasal bleu. Fanon mandibulaire, rouge avec des taches bleues. Dos plus horizontal.

 

Défauts graves :

Absence d’ergot chez le dindon ; début d’ergot chez la dinde ; tarses ou doigts foncés ou rouges chez les jeunes ; absence d’appendice nasal.

×